Crawl budget

Temps estimé :6 minutes 42vues

Définition du terme “crawl budget”, un concept méconnu, mais crucial pour le bon référencement

Vous avez suivi toutes les recommandations pour optimiser votre site web en vue d’un référencement naturel optimal : contenu riche et soigné, architecture robuste, netlinking stratégique… Pourtant, vos efforts peinent à payer et votre visibilité stagne. Que se passe-t-il ? La réponse pourrait bien se trouver du côté d’un concept souvent négligé par les non-initiés : le crawl budget.

Un terme qui soulève de nombreuses interrogations. Qu’est-ce que c’est exactement ? Pourquoi est-ce si important ? Comment le gérer efficacement ? Autant de questions auxquelles ce glossaire va tenter de répondre. Car oui, comprendre et maîtriser les tenants et aboutissants du crawl budget représente un enjeu de taille pour toute entreprise désireuse d’optimiser durablement son référencement en ligne.

Qu’est-ce que le crawl budget exactement ?

Avant de rentrer dans les détails techniques, posons les bases. Le crawl budget désigne la capacité et la fréquence avec laquelle les crawlers des moteurs de recherche (comme Googlebot) vont explorer, analyser et stocker les pages et ressources de votre site web.

Chaque moteur dispose d’une “enveloppe” de ressources limitées (essentiellement liées à leur puissance de calcul et leur bande passante) pour pouvoir crawler l’intégralité du Web de façon équitable. Le crawl budget représente donc cette forme de “quota” ou de “plafond” de ressources défini par les algorithmes pour votre site.

Un site présentant un crawl budget trop limité risque de voir certaines de ses pages rester dans l’ombre, mal indexées ou pas du tout. Inversement, une allocation trop généreuse pourrait se révéler contre-productive. Il est donc crucial de trouver le juste équilibre.

Cependant, ce concept quelque peu obscur pour le grand public pose de nombreuses questions. Comment fonctionne-t-il exactement ? Comment les crawlers décident-ils d’allouer ce budget ? Quelles sont les techniques qui permettent de l’optimiser au mieux ? Autant d’interrogations légitimes auxquelles nous allons tenter de répondre.

Comment les moteurs établissent-ils le crawl budget d’un site ?

Si les moteurs de recherche gardent évidemment la majeure partie de leur sauce secrète, on sait que plusieurs facteurs clés entrent en jeu dans le calcul du crawl budget.

L’importance du site web

Plus un site est jugé populaire, autoritaire et digne d’intérêt, plus le crawler lui allouera un généreux crawl budget. L’objectif étant de couvrir au mieux ces contenus de référence.

Son niveau de mise à jour

Les sites fréquemment mis à jour avec de nouveaux contenus nécessitent un crawl budget conséquent pour suivre ces évolutions.

Sa vitesse et sa facilité de navigation

Un site rapide, fluide, sans erreurs ni pièges techniques, favorise le travail du crawler et optimise son crawl budget. Un site lent et peu ergonomique aura l’effet inverse.

La pertinence de ses contenus

Là encore, le moteur estimera le potentiel d’intérêt du contenu avant d’allouer des ressources dédiées. Des contenus qualité feront l’objet d’un crawl plus poussé.

Son respect des standards web

Tout site respectant les meilleures pratiques du web (architecture clean, implémentation des balises, schémas de données…) optimise son crawl budget.

Son autorité de domaine

L’historique et la crédibilité du nom de domaine jouent un rôle clé dans l’attribution du budget. Un site ancien et fiable sera logiquement mieux loti.

Le type et la taille du site

Selon la volumétrie, la typologie et la complexité du site, l’enveloppe de crawl pourra sensiblement varier pour coller au plus près de ses besoins.

Bien entendu, les crawlers tiennent aussi compte de multiples autres signaux et facteurs complémentaires. Tout est ensuite ajusté au fil du temps sur la base des interactions et du comportement observé sur le site.

Mais au final, un message fort se dégage : un site de qualité suivant les bonnes pratiques du web optimise naturellement son crawl budget et donc son indexation. Pas question donc de négliger cet aspect fondamental !

Comment identifier d’éventuels problèmes de crawl budget ?

Le crawl budget reste un sujet relativement complexe et technique, pas toujours simple à appréhender pour un néophyte. Certains signaux doivent cependant attirer votre attention quant à d’éventuelles carences en la matière.

Via des outils comme Google Search Console, regardez par exemple si certaines pages ne sont pas correctement indexées ou ont été abandonnées par les crawlers malgré leur importance. Un symptôme problématique.

Vérifiez également si votre taux de pages indexées n’apparaît pas anormalement bas comparé à la taille théorique de votre site. Indice probable d’un goulot d’étranglement dans l’exploration de vos contenus.

D’autres indicateurs peuvent entrer en jeu selon les configurateurs. Mais dans la plupart des cas, un crawl budget trop limité se traduira par une indexation partielle ou dégradée, un signal d’alarme à ne pas ignorer !

Quelles sont les techniques pour optimiser son crawl budget ?

Heureusement, même si le sujet paraît obscur, de nombreux leviers existent pour optimiser son crawl budget. L’essentiel étant de faciliter le travail des crawlers, de les guider au mieux et d’améliorer l’exploration de vos contenus.

Voici quelques pistes en ce sens :

Travailler son architecture de site

Une navigation fluide et logique, un maillage interne optimal, des URLs nettoyées et hiérarchisées, l’usage de sitemaps… Autant de prérequis qui aident les crawlers.

Supprimer les éléments pénalisants

Erreurs 404, redirections en cascade, pages obsolètes, contenus duplicatas, fichiers bloquants, scripts trop lourds… Tous ces irritants techniques grèvent votre crawl budget.

Utiliser les outils de contrôle

Des mécanismes comme la spécification des robots.txt ou des métadonnées robots vous permettent de guider plus finement les crawlers pour optimiser leurs ressources.

Mettre en place la lazy-loading

En ne chargeant que les ressources strictement requises par les visiteurs, cette technique assure une meilleure expérience tout en allégeant la charge des crawlers.

Bien segmenter ses contenus

Une organisation rigoureuse par thématiques et typologies de contenus facilite grandement leur exploration systématique en allouant un crawl budget adapté.

Privilégier les sites rapides

La vitesse de chargement et de réponse est un critère majeur de performance pour les robots. Les sites légers seront plus aisément explorés.

Et bien d’autres bonnes pratiques encore à intégrer au cas par cas suivant le profil du site. Mais Quelle que soit la méthode, l’objectif est identique : faciliter au maximum le travail des crawlers.

Évidemment, gérer son crawl budget nécessite un niveau de technicité certain et une expertise aiguë. Là encore, l’accompagnement de professionnels du référencement peut se révéler un investissement payant à long terme.

S’il reste encore obscur pour le grand public, le crawl budget est bel et bien l’un des enjeux clés du référencement naturel pour qui veut concrétiser tout le potentiel de visibilité de son site web.

Partager ce document

Crawl budget

Ou copier le lien

CONTENU